Le massage sportif: quand et pourquoi?

Home / Uncategorized / Le massage sportif: quand et pourquoi?

Le massage sportif: quand et pourquoi?

19 mars 2015

Ce billet est initialement publié sur le site d’Indexzen.

Vous entraînez-vous sur une base régulière? Participez-vous à divers événements sportifs chaque année? Le massage sportif s’avère être un bon complément à l’entraînement pour atteindre votre plein potentiel.

Qu’est-ce que le massage sportif

Le massage sportif est une méthode de travail qui implique d’utiliser un ensemble de techniques au moment le plus approprié dans le continuum de votre entraînement. C’est une question de ‘’timing’’ : il peut viser la préparation, la performance en vue d’un événement particulier, la récupération du corps et même contribuer au traitement de blessures musculaires mineures en concomitance avec d’autres professionnels de la santé. Les manœuvres utilisées, leur rythme et leur profondeur sont déterminés selon le moment où le massage est prodigué, en tenant compte de l’historique des blessures et de l’intensité de l’épreuve à exécuter.

Avant l’événement

Moins connu que le massage de récupération, il permet de prévenir la fatigue et les blessures en réduisant les tensions musculaires et les points sensibles. Le traitement de blessure ne sera pas priorisé à ce moment.

Massage hors de l’événement

  • 1-2 jours avant l’événement
  • Durée : environ 60 minutes
  • Buts : Relâcher les tensions et permettre un bon sommeil.

Massage sur le site de l’événement

  • Jusqu’à 60 minutes avant l’épreuve
  • Durée : 10 à 20 minutes
  • Buts : Atténuer la rigidité musculaire et améliorer l’élasticité des tissus. Les manœuvres sont de courte durée et rythmées de manière à augmenter le niveau d’éveil et la chaleur du corps. Les zones les plus sollicitées pendant l’épreuve sont ciblées.

*Il n’est pas recommandé de l’introduire pour la première fois lors d’une épreuve importante.

Entre deux épreuves le même jour 

  • Durée : Jusqu’à 15 minutes
  • Buts : Faciliter la circulation et activer le corps pour la suite. Les muscles étant déjà fragilisés, on privilégie les manœuvres légères qui n’accentueront pas le stress musculaire.

Après l’événement

Le massage diminue le temps de récupération, favorise la circulation et augmente l’élimination des déchets métaboliques.

Massage sur le site de l’événement

  • Jusqu’à 6h après l’événement, idéalement quand le corps a refroidi (mais gardé au chaud!).
  • Durée : 15 à 30 minutes
  • Buts : Relaxer! Il est reçu sans douleur pour ne pas créer davantage de micro déchirures. Il permet d’examiner les zones sujettes à des traitements d’entretien futurs.

Massage hors de l’événement

Idéalement, le travail thérapeutique de tensions spécifiques débute 24 à 48 heures suite à l’épreuve. Le massothérapeute peut traiter les zones de blessures potentielles et sait référer si elles s’avèrent sévères.

À l’entraînement, la répétition de mouvements, l’intensité et le volume d’entraînement apportent son lot d’inconforts. Des traitements réguliers afin de rééquilibrer la dynamique musculaire et prévenir l’apparition de blessure sont pertinents. Des traitements individualisés aideront à maintenir une bonne flexibilité musculaire et mobilité articulaire et amplifieront le sentiment d’être en contrôle de son propre corps. On préfère prévenir que d’être forcé au repos, non?

Rappelez-vous : Même si vous appréciez les massages profonds et croyez au ‘’No pain, no gain’’, il se peut que ce type de massage ne soit pas recommandé au moment où vous le désirez. Discutez-en avec votre massothérapeute.

Leave a comment

If you want to share your opinion, leave a comment.

Logged in as . Log out?

You may use these HTML tags and attributes:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>